SHARE

La prière de consultation (salat istikhara) est un des bienfaits dont dispose notre communauté. En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant d’effectuer un choix en particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et ainsi, d’éviter certaines erreurs. Il nous semble essentiel de présenter ce qu’est la prière de consultation en la définissant, en prouvant son importance et en exposant les termes de son invocation inchaAllah. Notre rappel se base sur l’ouvrage de ‘Abdullah Al-Hammadi intitulé « La Prière d’Istikhara ».

Qu’est ce que la prière de consultation ?

Nous pouvons définir la prière d’istikhara du point de vue littéraire mais également selon l’aspect religieux. Du point de vue littéraire, l’istikhara veut dire « la demande de ce qui est le mieux pour une chose ». Ainsi, la prière d’istikhara est une prière qui consiste à demander ce qui est le mieux pour une chose, un choix.

Selon la définition religieuse, l’istikhara est « le fait de demander de remettre l’affaire au choix d’Allah et à ce qui est le mieux ». La prière d’istikhara est composée de deux rak’a et d’une invocation bien précise rapportée dans les recueils prophétiques de manière authentique. Cette prière est donc une Sunna (tradition prophétique). Ainsi, la prière de consultation consiste en une demande à Allah, de ce qui est le mieux lorsque nous devons faire un choix concernant un mariage ou un voyage par exemple. Dans cette invocation que nous citerons plus bas, le serviteur demande à Allah d’écarter cette chose si elle comporte un mal pour lui et de la lui faciliter si elle comporte un bien pour lui. Bien que cette prière ne soit pas une obligation, elle présente une certaine importance.

Pourquoi la prière de consultation est importante ?

La prière de consultation, comme toutes les composantes de notre belle religion possède une importance capitale. La cause la plus évidente de cette importance est le fait que l’homme a besoin de l’aide de son Seigneur car sans Lui, il est perdu. Ainsi, il est très important pour tout un chacun de demander l’aide d’Allah dans ses choix car Il est le Très Savant et le Très Sage. Notre Créateur sait parfaitement ce qui est un bien pour nous et ce qui ne l’est pas. Il est donc nécessaire pour chacun d’entre nous de Le consulter avant d’effectuer un choix.

La prière de consultation est importante car à travers elle, le serviteur place toute sa confiance en Allah. En effet, lorsque nous demandons l’aide d’Allah par le biais de la salat istikhara, nous nous remettons entièrement à Lui et à Sa volonté. Nous savons pertinemment qu’Il est Le Connaisseur de toute chose et que, par conséquent, Son aide ne peut être que bénéfique pour nous. Allah le Très-Haut a dit : {Ton Seigneur crée ce qu’Il veut et choisit : eux n’ont pas le choix. Transcendance à Allah le Très-Haut, par-dessus tout ce qu’on Lui associe ! Ton Seigneur sait aussi bien ce que cachent les poitrines que ce qu’elles dévoilent. Il est Allah ; il n’est de Dieu que Lui ; à Lui louange dans la première et dans la dernière ; à Lui le Jugement ; c’est vers Lui que vous retournerez} (Sourate 28 : Verset 68 à 70). Il est de notre devoir d’implorer l’aide d’Allah en le consultant à travers cette prière. L’importance de la prière d’istikhara est donc prouvée par l’infinie connaissance de notre Créateur.

L’importance de la prière de consultation a été soulignée par de nombreux savants. Parmi eux, le savant Mohamed ibn Ahmed Al Qurtubi (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Certains savants ont dit : Il n’appartient à personne d’entreprendre un projet quelconque, concernant la vie d’ici-bas, qu’après avoir demandé à Allah ce qui est le mieux dans ce projet et en accomplissant deux rak’a de la prière d’istikhara. » Les savants considèrent que la prière d’istikhara est indispensable à l’accomplissement d’un projet, quel qu’il soit. Il est donc important de savoir comment effectuer la prière d’istikhara.

Comment effectuer la salat istikhara ?

La manière dont il faut faire la prière de consultation nous a été enseignée par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Le hadith qui suit détaille la façon dont nous devons prier et l’invocation particulière que nous devons prononcer. Il est rapporté par Al Boukhari et Ahmed, entre autres et son authenticité a été prouvée par Cheikh Al Albani (qu’Allah lui fasse miséricorde).

Jabir (qu’Allah l’agrée) rapporte : « L’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) nous apprenait la façon de demander à Allah ce qui est le mieux – al istikhara – dans toutes nos affaires, de la même manière qu’il nous apprenait une sourate du Coran. Il disait : « Quand l’un de vous décide d’entreprendre un projet, qu’il effectue deux inclinations en dehors de la prière obligatoire, puis qu’il dise : « Mon Dieu ! Je Te demande ce qui est le mieux, en vertu de Ta science, je Te demande de m’en accorder la capacité en vertu de Ton omnipotence, et je Te demande de Ton immense faveur. Tu es puissant et je ne suis pas puissant. Tu sais et je ne sais pas. Tu est le Très savant des choses cachées ! Mon Dieu ! Si tu sais que cette affaire – il mentionne la nature de cette affaire – est meilleure pour moi, concernant ma religion, ma vie, et les conséquences-mêmes de cette affaire, maintenant et plus tard, décrète-la donc pour moi et facilite-la moi, puis bénis-la moi ! Et si tu sais que cette affaire est mauvaise pour moi, concernant ma religion, ma vie et les conséquences-mêmes de cette affaire, maintenant et plus tard, détourne-la de moi, détourne-moi d’elle et décrète pour moi ce qui est le mieux, quoi qu’il s’agisse, puis rends-moi satisfait [de ce bien que Tu m’as décrété] » ». (Translittération phonétique de l’invocation : « Allahumma inni astakhiruka bi ‘ilmika wa astaqdiruka bi qudratika, wa as-aluka min fadlika l’azimi. Fa innaka taqdiru wa la aqdiru, wa ta’lamu wa la a’lamu, wa anta ‘allamu lghuyubi. Allahumma in kunta ta’lamu anna hadha l-amra – il mentionne la nature de cette affaire – khayrun li fi dini wa ma’ashi, wa ‘aqibati amri, fa qdurhu li, wa yassirhu li, thumma barik li fihi. Wa in kunta ta’lamu anna hadha l-amra – il mentionne la nature de cette affaire – sharrun li fi dini wa ma’ashi wa ‘aqibati amri fa srifhu ‘anni, wa srifni ‘anhu, wa qdur li lkhayra haythu kana thumma ardini bihi. »).

Qu’Allah nous accorde Sa bénédiction dans nos affaires d’ici-bas. Qu’Il nous facilite ce qui nous sera bénéfique dans l’au delà.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here